Radio Breizh 5 radio ar Vro

AN HOLL ABADENNOÙ

a ginnig deoc'h

La petite lanterne

C'est le magazine d'actualité en français du Centre Bretagne et du Trégor : interviews et reportages rythment votre matinée.
« Au lieu de fulminer contre les ténèbres il vaut mieux allumer une petite lanterne » Proverbe chinois trouvé dans l'album d'Alain Genty La petite lanterne (2004 Keltia Musique).

L'idée de l'émission est là, se tenir au courant, écouter, ouvrir, tenter de dépasser nos aprioris et rester curieux dans les domaines culturels, économiques, sociaux et environnementaux.
Connaître le programme d'un festival, en savoir plus sur un livre, un disque qui vient de sortir, se renseigner sur les services à la population, découvrir les nouveaux entrepreneurs et les actions des associations.

35 munut

Abadenn diwezhañ 21.01.2020

Xavier Hamon coordinateur de l'alliance slow food des cuisiniers et directeur de l'uspg, l'université des savoirs et des pratiques gastronomiques 1ère partie

Gant : Xavier Hamon

Xavier Hamon est cuisinier, et s'est posé beaucoup de questions sur sa pratique. Il commence par se rapprocher du mouvement Slow Food avant de réfléchir à la cuisine et à l'alimentation dans une vision globale.
"Le bien manger c'est possible, ça existe mais ça a un prix. La question que slow food pose : qui est-ce qui veut payer ? Est-ce que c'est une élite économique qui a les moyens de s'offrir ce bien-manger ? Ou st-ce qu'on pense qu'il faut trouver d'autres façons de financer cette alimentation pour la rendre accessible à tous ? Mais il ne s'agit pas que du coût. Il y a aussi toute la question de se remettre à manger, se réapproprier son propre temps, de se réinterroger son rapport à l'alimentation.Nous tablons sur deux objectifs. Le premier c'est de former les cuisiniers à une autre façon de penser la cuisine. Il n'y a pas de hiérarchie entre une cantine scolaire et un étoilé Michelin. Pour nous, l'expression est différente mais c'est le même propos, la même ambition. L'autre enjeu consiste à faire évoluer le métier de la restauration pour que ces futurs professionnels puissent s'épanouir. Car ce métier reste traverser par des violences en cuisine, des salaires bas, des conditions d'exercice terribles. Nous souhaitons participer à cette transformation de la profession."

Titouroù pleustrek :
Le But de l'USPG : Produire, partager et diffuser des connaissances à partir de l'expérience des professionnels de l'alimentation (cuisiniers, producteurs, .), l'université propose des formations, des programmes de recherche et des ateliers pour tous.

le site de l'USPG