Radio Bertégne Le portale des radios en berton e en galo

TOUTES LES EMISSIONS

Emission L'immorale de cette histoire... - Pâssée donée le 10.12.2020

60 minutes

Chapitre #02 - Jeudi 10 décembre 2020

Pâssée menée o : Astrance et le professeur Tournesol

Aujourd'hui nous allons parler des animaux.
Les animaux sont des êtres extrêmement présents dans les contes, et, chose étonnante, la plupart du temps, les animaux parlent. On peut constater que, dans quasiment tous les contes mettant en scène des animaux, ils sont dotés de parole.
Mais pourquoi donc avons-nous besoin de leur donner la parole ?
Est-ce que c'est pour mieux les comprendre, pour les humaniser, pour entrer en contact avec eux ? Parce que nous aimerions pouvoir leur parler ?
Les animaux, donc, dans l'univers des contes. Nous pourrions en citer pléthores.
Pour les plus connus, nous pourrions parler de la chèvre de Mr Seguin, d'Alphonse Daudet, écrit en 1866. Blanquette, avec ses envies de liberté et de montagnes, se fait malheureusement dévorer par le loup après une lutte acharnée avec son prédateur. On peut y trouver ici, la force et l'habileté de cet animal.
A contrario, dans Pierre et le loup, de Prokofiev, composé en 1936, où les différents protagonistes sont personnifiés par des instruments, le jeune Pierre réussit à piéger le loup en l'attrapant par la queue, grâce à un nSud coulant.
Les fables de la Fontaine sont aussi un exemple assez intéressant. La Fontaine, dans de nombreuses fables qu'on lui connaît, met en scène des animaux, avec, au final, une morale plutôt humaine.
Parce que si on y réfléchit bien, les animaux, même s'ils sont dotés d'émotions et de pensées, n'ont pas forcément la notion de bien ou de mal, qu'on peut retrouver chez l'homme...
Lectures :
La ferme des animaux - George Orwell
Poivre et cochon - Les aventures d'Alice au pays des merveilles - Lewis Caroll
La queue d'Ysengrin - Le roman de Renard
La naissance du Minotaure - Le livre des amours - Contes de l'envie d'elle et du désir de lui - Henri Gougaud
Musique :
Générique : Max Richter - On The Nature Of Daylight
Maurice Ravel - L'Enfant et les Sortilèges (Orchestre National de la R.T.F, dir. Lorin Maazel)
Dimitri Chostakovitch - Le nez (Solistes, orchestres et choeurs de Mariinsky, dir. Valery Gergiev)
Pierre Boulez - Domaines (Michel Portal, Musique Vivante, dir. Diego Masson)
Sappho - Agallís (Ensemble Melpomen)